Vous êtes ici : Accueil » Votre territoire » Les projets en cours » Animations citoyennes

Animations citoyennes

Enquête Habitants : votre avis nous intéresse !

Re-dessinons ensemble ce que nous voulons demain pour animer notre ville !

Cette enquête vise à comprendre quelles étaient vos habitudes, les lieux que vous fréquentiez et quelles sont vos attentes et vos envies concernant le développement de l’animation de la vie sociale sur Pont-Audemer.

Pour participer cliquez ici

Focus sur la Jeunesse : implication des acteurs du territoire.

Comprendre la place des jeunes aujourd’hui sur notre territoire

Pour cela la Ville de Pont-Audemer et la Communauté de communes Pont-Audemer Val de Risle réalise actuellement un diagnostic participatif auprès des acteurs de la jeunesse.

Contribuez en ligne à ce diagnostic en cliquant ici

On avance ensemble… nous aussi !

Cette préfiguration se fait avec les équipes d’animation en place au sein des équipements de quartier : la Villa et la Passerelle. Cela s’accompagne d’une restructuration afin d’ajuster les missions de chacun avec les ambitions du futur “Centre Social”.

D’ores et déjà, 3 axes importants apparaissent nécessaires à développer :

  • L’accueil
  • La famille
  • La jeunesse

Le recrutement est en cours, retrouvez les offres d’emploi en cliquant ici

Quelle est la genèse du Projet ?

Dans le cadre du Projet Educatif et Social Local (PESL), adopté par la Communauté de Communes le 18 novembre 2019, la collectivité a souhaité s’engager dans la création d’une structure de l’animation de la vie sociale diffuse sur tout le territoire.

Cette volonté s’est traduit par le lancement d’une démarche de préfiguration de centre social, soutenue par la CAF de l’Eure, pour une durée de 16 mois : cette phase s’appelle la « Préfiguration » du centre social.

La volonté affichée par la collectivité est d’imaginer un centre social diffus sur le territoire en s’appuyant notamment sur les deux structures de l’animation sociale présentes sur Pont-Audemer, à savoir la Villa et la Passerelle. La création d’autres espaces sur le territoire est également envisagée.

En quoi cela consiste ?

La phase de préfiguration a pour but de se donner, sur une année, le temps de co-construire ce projet avec les acteurs du territoire et les habitants.

A l’issue de cette réflexion, la collectivité souhaite faire reconnaître le projet d’animation de la vie sociale en cours, en demandant l’obtention d’un 1er agrément dit de « Centre Social » (durée de 2 ans).

Qu’est ce qu’on entend par « Centre Social » ?

Si l’on se réfère à la définition proposée par la Fédération des Centre Sociaux « un centre social entend être un espace d’initiatives porté par des habitants associés, appuyés par des professionnels capables de définir et de mettre en œuvre un projet de développement social local pour l’ensemble de la population d’un territoire »

Sur un territoire, le centre social a potentiellement 5 fonctions…

  • Fonction d’organisation d’activités et de services – où l’on organise et fait vivre des activités et services utiles pour les habitants – bien souvent construits à partir d’une expression d’habitants (enquêtes, diagnostics)
  • Fonction d’éducation populaire – où l’on informe, forme les habitants (et où les habitants s’informent et se forment entre eux) sur des questions qui les intéressent – afin de pouvoir potentiellement agir – mieux vivre sa citoyenneté
  • Fonction d’animation de la relation élus-citoyens – où l’on favorise voire anime le dialogue entre des habitants et des décideurs afin de garantir la capacité des habitants de participer à l’élaboration des politiques publiques locales (posture d’espace intermédiaire pédagogique) – où notre rôle est d’apporter des méthodes qui vont favoriser un dialogue fécond !
  • Fonction d’animation du réseau des acteurs – où le centre social réunit et anime le réseau des acteurs locaux autour d’une question territoriale (la santé, l’enfance, la jeunesse …) – où notre rôle est d’apporter des méthodes qui vont favoriser le partenariat, l’émergence de l’intérêt commun
  • Fonction d’accompagnement des habitants – où le centre social accompagne les actions des habitants à partir de leurs attentes, de leurs colères, des leurs intérêts dans un esprit d’intérêt collectif – où notre rôle est d’apporter des méthodes, des moyens pour que les habitants puissent développer leur pouvoir d’agir.

… et 4 postures différentes :

  • L’organisateur : en lien avec le diagnostic social de territoire ou à l’occasion de l’émergence d’un besoin exprimé par des habitants, le centre social peut être ORGANISATEUR d’une activité, d’un service sur le territoire. Les habitants peuvent contribuer à l’élaboration de cette activité ou de ce service mais c’est le centre social qui porte ensuite la mise en œuvre et le suivi. Dans les phases d’évaluation, les habitants peuvent également être partie prenante.

Exemples :

  • une activité « guitare » montée avec des habitants suite au constat qu’il n’existe pas d’activité de ce type sur le territoire. Le centre social l’organise, l’anime
  • une permanence de la CAF suite à l’interpellation de nombreuses personnes qui se plaignent de ne pas avoir ce service sur le territoire.
  • L’animateur : le centre social anime une activité – toujours à partir de l’expression d’habitants mais cette fois-ci, il le fait AVEC les habitants concernés.

Exemples :

  • une activité peinture montée avec quelques habitants qui ont envie de faire de la peinture, le centre social accompagne ces habitants, il les aide à s’organiser, il met à disposition ses salles, sa communication annuelle, il embauche l’animateur d’activité … le pilotage / suivi peut être totalement partagé avec le groupe d’habitants ;
  • un accompagnement scolaire où il y a un professionnel du centre social garant du projet et où des habitants/parents sont associés au pilotage, où ils peuvent encadrer des activités.
  • Le médiateur : le centre social favorise, voire anime, le lien entre des habitants et des décideurs ou entre des partenaires dans l’objectif de réaliser un projet commun sur le territoire, il favorise le lien, le débat, permet la rencontre, propose éventuellement des médiations en cas de conflit … Le centre social = espace intermédiaire pédagogique : il permet la rencontre, il permet que les uns et les autres grandissent dans la rencontre.

Exemples :

  • le centre social propose et anime une rencontre entre le maire et un groupe d’habitants qui souhaitent un nouvel aménagement dans leur quartier ;
  • le centre social propose et anime la rencontre des différents partenaires liés à la jeunesse sur le territoire afin de leur permettre de mieux travailler en complémentarité sur le territoire.
  • Le passeur : le centre social accompagne un collectif d’habitants qui a un projet / qui souhaite agir face à une situation, un problème vécu. Il est « ressource » pour le groupe – il facilite la réalisation du projet ou de l’action. Le centre social n’est pas « concerné » par le projet ou l’action.

Exemples :

  • un groupe d’habitants souhaite se mobiliser pour protester contre le bailleur social après plusieurs semaine de panne d’ascenseur
  • un groupe d’habitants souhaite organiser une fête des voisins et ne sait pas comment s’y prendre ;
  • un groupe de jeunes majeurs souhaite partir en vacances et ne sait pas comment s’organiser.